Présentation de la prise en charge onco-gériatrique

Title

Présentation de la prise en charge onco-gériatrique

Title

Presentation of the onco-geriatric approach

Résumé

Introduction : La prévalence du cancer augmente avec l’âge,
ce qui en fait une pathologie du sujet âgé. Le vieillissement
induit des modifications physiologiques pouvant affecter la
tolérance aux traitements, phénomène qui s’accentue lorsque
le patient se fragilise. Il est donc nécessaire d’identifier
les sujets âgés fragilisés pour lesquels une prise en charge
oncologique adaptée sera justifiée.
Matériel et méthode : Revue narrative et retours d’expérience.
Résultats : L’Evaluation Gériatrique Approfondie (EGA) est
recommandée par la SIOG (Société Internationale d’Onco-
Gériatrie) depuis 2005. Elle doit permettre d’évaluer les
statuts fonctionnel, cognitif, nutritionnel, thymique, social
et médical du patient, afin de proposer des adaptations de
prise en charge visant à limiter les risques de toxicités des
traitements proposés, susceptibles de mener à une perte
fonctionnelle et à une altération de la qualité de vie. A l’heure
actuelle, la limitation des effectifs en onco-gériatrie ne permet
pas d’évaluer tous les patients de 70 ans ou plus. L’échelle G8
est donc utilisée comme outil de dépistage afin de déterminer
quels patients doivent bénéficier d’une EGA en priorité.
Par ailleurs, l’onco-gériatrie doit aussi porter la mission
d’étoffer la recherche centrée sur la prise en charge
oncologique des patients âgés, afin de développer de
nouveaux outils adaptés aux progrès continuels en oncologie.
Le rôle du généraliste doit être souligné, en encourageant une
communication directe avec les équipes onco-gériatriques.
Conclusion : Une EGA permet de détecter les fragilités des sujets
âgés atteints d’un cancer et d’établir des recommandations
afin de limiter les risques d’effets secondaires des traitements
oncologiques et leur impact sur la qualité de vie.

Abstract

Introduction : The prevalence of cancer increases with age,
which makes it a disease of older patients. With ageing,
physiologic changes arise and may affect treatment
tolerance. This phenomenon increases as patients get frail.
As so, it is necessary to identify frail older patients in order
to adapt the oncological care to their specificities.
Material and method : Narrative review and experience
feedback
Results : A Comprehensive Geriatric Assessment (CGA)
is recommended since 2005 by the SIOG (International
Society of Geriatric Oncology). Its goals are to determine
the functional, cognitive, nutritional, thymic, social,
and medical status of the patient, in order to advise for
treatment adaptations that would limit the risks of toxicities,
and therefore the risks of functional impairment and
loss of quality of life. At the time, the availability of Onco-
Geriatrics teams is limited, which means that a screening
of the patients is necessary. The G8 scale can be used to
determine which patients should undergo a CGA.
Another mission of the Onco-Geriatrics teams is to
encourage older patients-centered research in oncology
care, to develop new tools and to adapt to the permanent
progress made in oncology care.
The general practitioner’s role must be emphasized, as
direct communication with the Onco-Geriatrics teams
should be encouraged.
Conclusion : A CGA is effective to detect frailty in older
patients with cancer and allows recommending actions
that aim at limiting the adverse events from oncological
treatments and their impact on quality of life.

Chapitre
Actualités en Oncologie
Type d'article
Article original
Mots clés
aged
oncology
complete geriatric assessment
chemotoxicity
Année
2022
Auteur(s)
DUMONT L., DAL LAGO L. et ROUVIÈRE H.