Coup de chaleur après une chimiothérapie durant la semaine la plus chaude de l’année

Titre

Coup de chaleur après une chimiothérapie durant la semaine la plus chaude de l’année

Title

Post-chemotherapy heat stroke during the hottest week of the year

Résumé

Les causes d’hyperthermie chez le patient cancéreux sont nombreuses et une origine infectieuse est retenue dans la majorité des cas. Nous rapportons le cas d’une patiente atteinte d’une néoplasie neuroendocrine pancréatique métastatique présentant un pic thermique à 41,7°C suivant l’administration d’une première cure de chimiothérapie. La survenue concomitante d’une altération de l’état de conscience, d’une insuffisance rénale et d’une cytolyse hépatique dans un contexte d’épisode caniculaire nous a mené à suspecter la présence d’un coup de chaleur classique (non lié à l’exercice). Un traitement visant la normalisation de la température corporelle mena à une amélioration rapide du tableau clinico-biologique. A travers ce cas clinique, nous tenons à mettre l’accent sur la reconnaissance précoce de cette pathologie, en particulier lors de sa rare survenue intrahospitalière. La non-reconnaissance du coup de chaleur est associée à un pronostic particulièrement sombre.

Abstract

The etiologies of hyperthermia in patients with cancer are numerous and an infectious process is identified in most cases. Herein, we report the case of a patient with metastatic neuroendocrine pancreatic cancer presenting with a fever peak at 41.7 ˚C following a first cycle of chemotherapy. The occurrence of an altered mental status associated with an acute kidney failure and a hepatic cytolysis during a heat wave, led us to suspect a classic (non-exertional) heatstroke. A treatment targeting body temperature reduction quickly improved clinical and biological parameters. Through this case report, we aim to emphasize the importance of rapidly identifying this disorder, especially in the unlikely situation when it occurs in an intra-hospital setting. Failure to identify heatstroke is associated with a very poor prognosis.

Chapitre
Cas cliniques
Type d'article
Cas clinique
Mots clés
heat stroke
non-exertional
neuroendocrine neoplasia
chemotherapy
Année
2022
Auteur(s)
CATHERINE J., GEELHAND M. et MEERT A.-P.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre AMUB

Le téléchargement des articles est uniquement disponible pour les membres de l'AMUB ou les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Mot de passe oublié ?

Je désire m'abonner

S'abonner à la Revue Médicale de Bruxelles.

S'abonner

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'AMUB et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'AMUB